Dans une interview, publiée sur le site de la CCI France Japon, le PDG de Symbio revient sur l’édition 2019 de la Smart Energy Week qui s’est tenue à Tokyo du 27 février au 1er mars. Réagissant à la stratégie des constructeurs japonais, qui vont sortir des véhicules à batterie, Fabio Ferrari déclare que « l’avenir c’est le tout-électrique à partir d’énergies renouvelables ». Et pour lui, « batterie et hydrogène sont complémentaires ». Cette dernière solution « convient donc aux longs trajets, en camion par exemple et aux usages intensifs », souligne-t-il.

En lisant cet entretien, on apprend que « 50 à 70 kilos d’hydrogène servis par jour suffisent ainsi à assurer – la rentabilité – des stations standard ».

Fabio Ferrari évoque également le cas de la Chine, où « la mobilité hydrogène y bénéficie d’un fort soutien public ».