Le constructeur japonais annonce la mise à disposition gratuite de près de 24 000 technologies brevetées, afin de faciliter la croissance du parc de véhicules électrifiés, notamment les modèles hybrides. Ce n’est pas la première fois que la marque prend une telle initiative. Elle en avait fait autant en 2015 en ouvrant 6 000 brevets dans le domaine de la pile à combustible et de l’hydrogène.

Le groupe dit vouloir de la sorte « contribuer à promouvoir davantage l’utilisation généralisée des véhicules électrifiés et, ce faisant, aider les gouvernements, les constructeurs d’automobiles et la société dans son ensemble à atteindre les objectifs liés au changement climatique ».

Concrètement, Toyota accorde aux autres constructeurs des licences sans redevance sur les brevets concernés. Par contre, l’industriel « fournira un support technique payant à ceux développant et vendant des véhicules électrifiés lorsqu’ils utilisent les technologies de moteurs, batteries ou autres conçues par Toyota ».

Les technologies de base dont l’usage est désormais libre de droits jusqu’à 2030 peuvent servir au développement de divers types de véhicules électrifiés, notamment les véhicules hybrides rechargeables (PHEV) et les véhicules électriques à pile à combustible (FCEV), a précisé Toyota.