L’Université de Waterloo (Ontario), au Canada, annonce avoir développé un nouveau type de pile à combustible. Grâce à un design spécifique, elle dure 10 fois plus longtemps que celles qu’on peut trouver sur le marché aujourd’hui. Selon le professeur Xianguo Li, qui dirige le laboratoire sur la pile à combustible et l’énergie verte, « le coût serait comparable et même moins cher que celui des moteurs à essence ». Le travail a porté sur la génération d’un flux constant – et non fluctuant – d’électricité. Les cellules qui produisent du courant, en réaction avec de l’hydrogène et de l’oxygène, seraient plus simples à concevoir et donc plus économiques.

« Nous avons trouvé le moyen de concilier la baisse des coûts et des exigences en matière de performances et de durabilité », soutient le professeur Li. Il pense que cela pourrait favoriser un boom des énergies propres. Le responsable du laboratoire a travaillé avec d’autres chercheurs, dont Hongtao Zhang, titulaire d’un doctorat, un prof de maths de l’université de Waterloo, Xinzhi Liu, et un professeur spécialisé dans l’énergie qui travaille en Suède, Jinyue Yan.

Les travaux ont été publiés dans la revue Applied Energy.