Le groupe français avait déjà un pied dans le marché allemand du ferroviaire, grâce au Coradia iLint à hydrogène qui roule dans le Land de Basse-Saxe. Il en met un deuxième. Fahma, la filiale de l’opérateur RMV (Rhein-Main-Verkhersverbund), a lancé un appel d’offres pour 27 trains alimentés par une pile à combustible dans toute l’Europe. Et le vainqueur est le constructeur français. Alstom livrera ces trains à pile à combustible à partir de 2022.

C’est un contrat à 500 millions d’euros, dont 360 pour Alstom.

Outre les trains, la commande comprend également la fourniture d’hydrogène, la maintenance et la mise à disposition de capacités de réserve pour les 25 prochaines années. Alstom propose la fourniture d’hydrogène en coopération avec Infraserv GmbH & Co. Höchst KG, la station de ravitaillement en hydrogène étant située dans les locaux du parc industriel de Höchst.

« Ce contrat établit deux records : Avec la mise en service des nouveaux véhicules en 2022, d’une part RMV disposera de la plus grande flotte de trains alimentés par pile à combustible au monde dans le transport de voyageurs et d’autre part, il s’agit de la commande la plus importante de toute l’histoire de notre filiale fahma », s’enthousiasme Knut Ringat, directeur général de RMV.