C’est un Pierre Fillon radieux qui a vu rouler pendant quelques centaines de mètres ce soir le prototype LMP2HG de MissionH24 dans le centre du Mans. Le bolide à hydrogène a fait le spectacle, drainant de nombreux fans. La voiture s’est aussi bien comportée en piste ces derniers temps, aussi bien à Spa-Francorchamps, il y a quelques mois, que dimanche dernier, lors des tests pour les 24 h. C’est pour cette raison que l’auto a été autorisée à boucler un tour du circuit des 24 h, samedi, juste avant le départ.

Le Président de l’ACO nous a confié que le groupe de travail autour de l’arrivée de l’hydrogène au Mans en 2024 comprenait 5 constructeurs (l’un d’entre eux est sans surprise Toyota), un équipementier et Michelin. Il est par ailleurs enchanté de son voyage à Montréal, où Bibendum organisait Movin’on. Cet événement, dédié à la mobilité durable, a consacré un certain nombre de sessions à l’hydrogène.

Par ailleurs, le patron des 24 h a donné une interview au Maine Libre. Il y déclare notamment qu’une station va être installée proche du circuit. L’ACO souhaite également convertir à l’hydrogène ses véhicules d’intervention. Le club souhaite également inciter les entreprises et les collectivités à se doter de flottes avec ce type d’énergie.

Aux dernières nouvelles, Pierre Fillon serait même assez enclin à rouler dans une voiture à hydrogène.