Dans un rapport remis le 14 juin au G20, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) enjoint les pays membres à se mobiliser pour développer l’hydrogène, notamment renouvelable.

Pour l’AIE, l’hydrogène peut aussi être considéré comme un moyen de stocker l’énergie solaire et l’énergie éolienne. Le surplus d’électricité peut en effet être utilisé pour électrolyser l’eau et produire de l’hydrogène. L’agence a ainsi recommandé aux différents leaders d’augmenter l’utilisation de ce carburant considéré comme non-polluant.

Selon l’agence, le coût de l’hydrogène produit à partir de sources renouvelables pourrait descendre de 30 % en 2030, en considérant la baisse des prix des énergies renouvelables et le développement de la production.

C’est à lire ici.