En ce premier jour de l’été, ce n’est pas seulement la fête de la musique que l’on va célébrer à Houdain, dans le Pas-de-Calais, mais aussi celle de l’hydrogène. On y inaugure aujourd’hui “la première ligne de bus 100 % hydrogène de France” entre les communes voisines de Bruay-Labuissière et d’Auchel. Avec de l’avance sur le projet concurrent de Pau, le syndicat mixte des transports Artois-Gohelle est en mesure d’accueillir un bus de type Safra Businova H2, qui sera présenté ce soir. Ce véhicule est de conception 100 % française, avec une pile à combustible fournie par Symbio.

Par ailleurs, les autres partenaires sont aussi tricolores. C’est McPhy qui fournit les électrolyseurs chargés de produire l’hydrogène sur le dépôt d’autobus, à Houdain. Engie fournit pour sa part un courant électrique produit de manière renouvelable, qui sert pour l’électrolyse.

Les cinq autres bus arriveront un à un dans la foulée. Et ils rouleront à vide pour une période de test jusqu’à la mise en circulation officielle avec passagers, cet été.

Dans La Voix du Nord, Sophie Masure, chef de projet hydrogène au Syndicat mixte des transports (SMT) explique : « C’est un projet innovant, démonstrateur, c’est l’avenir en termes d’énergie dans les transports. Nous avons monté le projet alors que les textes de loi n’étaient pas encore écrits ».