Après Faurecia, Plastic Omnium, Bosch, c’est au tour de Continental d’abattre ses cartes. L’équipementier allemand a inauguré outre-Rhin un laboratoire dédié à la pile à combustible, ouvert en coopération avec l’Université technique de Chemnitz. “Les piles à combustible à hydrogène ont le potentiel pour devenir une part importante du futur mix de mobilité. C’est pourquoi nous intensifions notre recherche et développement dans ce domaine”, a déclaré Stephan Rebhan, responsable de la technologie et de l’innovation au sein de la division Powertrain de Continental.

Le laboratoire comprendra notamment un banc d’essai à hautes performances, qui permet de tester les piles d’une puissance jusqu’à 150 kW (et à terme jusqu’à 300 kW). Le site permettra de simuler différentes conditions de circulation et de charge, avec des températures, des pressions et des conditions d’humidité différentes, afin d’observer l’impact sur l’autonomie. Continental estime que les piles à combustible peuvent être une solution adaptée aux véhicules de grandes dimensions et aux véhicules utilitaires, qui ont besoin d’une meilleure autonomie.