Air Liquide et ENGIE ont décidé de s’associer avec l’agglomération Durance, Luberon, Verdon (DLVA), dans le sud de la France, pour produire massivement de l’hydrogène vert à partir d’énergie solaire. L’accord de coopération s’inscrit dans le cadre du projet « HyGreen Provence », initié en 2017, et qui vise une production de 1 300 GWh d’électricité solaire, ainsi que la production par électrolyse de l’eau d’hydrogène renouvelable à échelle industrielle.

Ce territoire dispose d’atouts considérables avec un des ensoleillements les plus favorables en France (1 450 heures / an en moyenne), la disponibilité d’un foncier conséquent et aussi d’un site de stockage en cavité saline pouvant accueillir une production centralisée d’hydrogène renouvelable de grande ampleur. Le projet va bénéficier de l’expertise d’Air Liquide dans le domaine de l’hydrogène, couvrant l’ensemble de la chaîne depuis la production (avec des technologies bas carbone, dont l’électrolyse), jusqu’au point d’utilisation. Pour sa part, ENGIE jouera le rôle d’intégrateur pour la production, le stockage et la distribution.

Le projet sera développé en plusieurs phases avec des premières réalisations envisagées dès fin 2021 et une phase finale possible en 2027. À terme, plusieurs dizaines de milliers de tonnes d’hydrogène renouvelable par an pourraient ainsi être produites pour répondre à un très large spectre d’usages, tant sur le plan local que régional. S’agissant de la mobilité, l’hydrogène pourra alimenter tous types de véhicules : des véhicules légers aux camions en passant par les bus, ou encore les utilitaires. Concernant les usages énergétiques, le projet prévoit l’alimentation en chaud et en froid d’un écoquartier de l’agglomération. Enfin, l’hydrogène pourra servir le développement d’usages industriels vertueux sur l’ensemble de la région.