Par un communiqué plutôt froid, la firme suédoise annonce avoir « été informée » que Bosch avait pris une participation de 11,3 % dans son capital, en faisant l’acquisition de près de 6 millions d’actions de Midroc New Technologies (la société de capital-risque d’un groupe basé à Stockholm et appartenant à l’homme d’affaires éthiopien Mohammed Al-Amoudi ). La firme en question est l’un des actionnaires de PowerCell depuis 2008 et avait progressivement réduit le nombre de parts depuis deux ans. L’information n’est pas commentée par l’équipementier automobile. En avril dernier, les deux sociétés avaient annoncé un partenariat pour développer un coeur de pile de nouvelle génération en vue de 2022 pour le secteur automobile.

On peut rappeler que Bosch a aussi un partenariat avec Ceres Power dans le domaine des piles de type SOFC. Il détient 4 % du capital de la société.