Selon l’agence Belga, la SNCB (équivalent en Belgique de la SNCF) va étudier l’an prochain la possibilité d’exploiter des trains à hydrogène. Cette hypothèse de travail figure dans le Plan National Energie-Climat (PNEC) adopté par le gouvernement fédéral, dont un volet prévoit d’investir 35 milliards d’euros dans le rail.

Comme en Allemagne, où ces trains circulent depuis septembre 2018, et en France où une quinzaine de rames doivent commencer à circuler vers 2022, nos voisins d’outre-Quiévrain souhaitent utiliser cette forme de propulsion sur des lignes non électrifiées. Le ministre de la Mobilité François Bellot, est un partisan du train à hydrogène. Il avait déjà manifesté son intérêt pour cette technologie dès 2017, quand elle avait présentée lors du salon InnoTrans.