Hyundai va coopérer avec le département de l’Energie de l’administration Trump en vue de promouvoir les véhicules à hydrogène sur le marché américain. Le protocole d’accord prévoit la livraison de 5 exemplaires de la Nexo et l’installation d’une station de distribution de type SimpleFuel (de conception américaine et de petite taille, issue du la compétition H-Prize H2Refuel lancée par le DOE). Mais surtout, ce partenariat va permettre au ministère américain de l’Energie et aux laboratoires nationaux de collecter des données sur le fonctionnement des piles à combustible et l’infrastructure d’approvisionnement en hydrogène.

« Nous croyons fermement que les piles à combustible à hydrogène sont nécessaires pour un avenir durable. Nous sommes ravis que nos technologies puissent aider le département américain de l’Energie alors qu’il continue à explorer le potentiel futur de l’hydrogène », a déclaré Chung Eui-sun, vice-président de Hyundai Motor Group, maison mère de Hyundai. « L’administration Trump s’est engagée à utiliser toutes les sources d’énergie pour satisfaire les besoins et relever les défis des Etats-Unis en matière de transport », a commenté pour sa part le sous-secrétaire à l’Energie, Mark W. Menezes. « Pour respecter cet engagement, il est essentiel que nous collaborions avec l’industrie. Nous sommes heureux de nous associer à Hyundai pour faire avancer les technologies des piles à combustible et de l’hydrogène, et ainsi assurer l’avenir durable des transports de notre pays « , a-t-il ajouté.

Hyundai espère que le partenariat aidera à surmonter les obstacles techniques et permettra de faire progresser les technologies de l’hydrogène et des piles à combustible dans tous les secteurs.