Dans un entretien à Automotive News Europe, le nouveau directeur général de l’équipementier, Laurent Favre, évoque sa vision sur ce marché en devenir. « Nous avons investi environ 200 millions d’euros dans les technologies de l’hydrogène depuis 2016, nous avons des centres de recherche et développement en Europe et en Chine, et nous avons de nombreux partenariats stratégiques, ainsi qu’une unité commerciale dédiée aux énergies nouvelles », annonce le dirigeant. « Nous avons déjà une commande d’un fabricant allemand pour développer un réservoir de 350 bars et nous sommes le premier acteur à proposer un réservoir sous pression certifié de 700 bars », précise M. Favre.

« Les réservoirs ne sont que les premières étapes, parce que nous attendons un marché pour 2 millions de véhicules d’ici à 2030 », continue le DG de Plastic Omnium. « Notre objectif à long terme est de pouvoir fournir l’ensemble du système. Nous pensons que l’hydrogène sera l’une des principales solutions de mobilité propre. Il sera probablement combiné avec des batteries, dans une sorte de système hybride. Une utilisation plus large commencera par les autobus et les camions, puis avec les flottes, mais elle sera généralisée à long terme », prévoit M. Favre.