Un appel à proposition pour la construction d’une nouvelle station d’approvisionnement a été publié récemment par Transition énergétique Québec (TEQ). L’organisme gouvernemental a été chargé, en 2018, de mener un « banc d’essai » pour le gouvernement afin de tester l’utilisation de l’hydrogène comme carburant dans le secteur du transport.

La toute première station publique de ravitaillement en hydrogène, installée dans une station-service du boulevard Wilfrid-Hamel, à Québec, a coûté 5,2 millions $, dont plus de la moitié a été déboursée par TEQ (2,9 millions $) et Ressources naturelles Canada (1 million $). Le coût de la nouvelle station projetée par le gouvernement n’est pas encore connu.

Pour ce projet-pilote, le Québec vient aussi de louer pour une durée de quatre ans une Hyundai Nexo au coût de 41 449 $. Le SUV coréen ira donc rejoindre la flotte gouvernementale de véhicules alimentés à l’hydrogène, qui compte déjà 50 voitures Toyota Mirai. Ces dernières ont été louées pour quatre ans par le gouvernement en juillet 2019, au coût de 2,9 millions $.