D’ici trois ans, on va peut-être voir apparaître des stations de distribution moins onéreuses. Un nouveau concept a été développé dans le cadre du projet H2REF (Development of a cost effective and reliable hydrogen fuel cell vehicle refuelling system). Le prototype est constitué d’un ensemble de 16 réservoirs et d’un système hydraulique chargé de les mettre sous haute pression, à 900 bars.

Plutôt que de compresser le gaz, puis de le stocker, cette station réalise les deux actions en même temps. Ainsi, l’hydrogène est introduit dans des vessies installées à l’intérieur de réservoirs en fibre de carbone et un système hydraulique injecte de l’huile sous pression entre les deux pour comprimer le gaz. L’ensemble peut supporter un grand nombre de cycles avec une maintenance limitée.

Le premier prototype a été assemblé et testé dans les locaux de Haskel, l’un des partenaires du projet H2REF avec Hexagon, CCS, LBST et l’UTC. Démarré en septembre 2015, ce projet a été coordonné par le Cetim et H2NOVA. Il a été financé par le FCH JU2, l’initiative européenne « piles à combustibles (PAC) et hydrogène ».