Selon l’ACEA, l’association des constructeurs européens, le Diesel a représenté 85 % des immatriculations de bus sur le continent. Les autres sources d’énergie sont l’hybride (4,8 %), l’électrique (4 %) et les carburants alternatifs (6,2 %). Cette dernière famille comprend l’éthanol, le GNV et le GPL.

La part des bus électriques a augmenté de 170,5 % l’an dernier, avec 1 607 unités. Les Pays-Bas, la France (285 véhicules) et l’Allemagne représentent un tiers du marché. Dans son décompte, l’ACEA n’indique pas la part exacte de la pile à combustible, qui est intégrée dans la famille des véhicules rechargeables, au même titre que les bus avec range extender et les hybrides rechargeables.

Le projet JIVE vise à déployer 300 bus à hydrogène dans 22 villes d’Europe.