La presse locale rapporte qu’une start-up, qui a pour nom H2X Australia, envisage de produire des véhicules à hydrogène en Nouvelle Galles du Sud. Elle prévoit d’assembler un SUV (baptisé Snowy), des vans et des taxis. La production pourrait démarrer en 2022. Son objectif est d’atteindre, à l’horizon 2025, un volume de production de 20 000 véhicules dans une usine à Port Kembla, dans la région d’Illawara. Le projet devrait créer environ 5 000 emplois directs.

Brendan Norman, le patron de H2X, est un ancien cadre de l’automobile qui a travaillé chez BMW et Volkswagen. Il a réuni autour de lui une équipe qui vient de plusieurs constructeurs comme General Motors, Toyota, Tesla et Volvo. Depuis la disparition de Holden, qui appartenait à GM, l’Australie n’a plus de constructeur national.

Toutefois, la start-up vise en premier lieu le marché professionnel. Elle souhaiterait proposer des tracteurs à hydrogène, ainsi que des camions H2 pour le secteur minier et des bus. H2X aurait pour partenaire ElringKlinger pour les piles à combustible.