IMG_5111

C’est une première en France. A la veille de la COP21, le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) de la Manche a décidé de s’équiper de deux véhicules à hydrogène. Il s’agit de deux véhicules Renault Kangoo H2 (des véhicules électriques ZE avec prolongateur d’autonomie sous forme de pile à combustible), équipés par Symbio FCell.

Ils seront dédiés aux interventions diverses, comme la protection des biens, la destruction de nids de guêpes, les dégâts des eaux etc… C’est ce qu’on appelle dans le jargon des pompiers des VID (Véhicule d’Interventions Diverses).

Dans un premier temps, ces véhicules seront attribués au Centre de Secours Principal de Saint-Lô. L’un d’entre eux est destiné à rejoindre le Centre de Secours principal de Cherbourg, dès qu’une station à hydrogène sera installée sur l’agglomération.

Pourquoi un tel choix ? Il se trouve que le SDIS 50 est l’un des trois seuls en France à former le personnel aux techniques d’extinction de feux de véhicules à énergie alternative (VEA).

On peut rappeler aussi que ce département a fait le choix de se tourner vers cette forme d’énergie. Après la construction d’une station de distribution d’hydrogène à Saint-Lô au sein de la Maison du Département inaugurée en janvier 2015, conjuguée à l’acquisition de 10 véhicules électriques à hydrogène utilitaires de type Kangoo Maxi ZE et de cinq véhicules légers Hyundai ix35 Fuel Cell pour compléter le parc du conseil départemental, la Manche est donc aujourd’hui le premier territoire à voir son SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) équipé de véhicules électrique dotés d’une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène.

Un message fort qui aide aussi à faire comprendre qu’une voiture à hydrogène n’est ni plus ni moins dangereuse que les autres.