Série 5 hydrogène

Selon l’étude annuelle (Global Automotive Executives Survey) que KPMG réalise auprès des décideurs du secteur automobile*, les véhicules à hydrogène figurent dans le top 5 des thématiques jugées les plus importantes en prévision de 2025 avec un taux de réponse de 45 %. La pile à combustible est citée avant les véhicules autonomes et la Big Data. Toutefois, le véhicule électrique à batterie fait une remontée spectaculaire et repasse de la 9ème à la 4ème place, en raison semble-t-il de progrès attendus en matière de batteries.

Parmi les constructeurs, BMW et Toyota sont cités parmi les plus innovants, à la fois pour leurs capacités en matière de mobilité électrique et celles dans le domaine du véhicule autonome. Viennent ensuite Tesla, Honda et Ford dans l’électromobilité. On remarquera que BMW, Toyota et Honda sont trois acteurs ayant décidé de s’engager dans l’hydrogène.

A la question de savoir dans quelle technologie de propulsion investir, la priorité numéro 1 reste l’hybride pour les constructeurs. Un avis partagé par les consommateurs. En revanche, alors le véhicule électrique à batterie reste la priorité numéro 2 des industriels, ce type de véhicule est totalement écarté par les consommateurs qui le classent en 6ème position car il ne correspond pas à leur usage quotidien. Et c’est le véhicule à hydrogène qui se classe troisième dans les choix (avec 16 % des voix), derrière l’hybride et la réduction de la taille des moteurs. Il devance même l’hybride rechargeable (14 % des réponses).

Une évolution qui devrait faire réfléchir les constructeurs qui investissent peu ou ont fait l’impasse sur la pile à combustible.

*800 responsables du secteur, répartis dans 38 pays