Pour Plastic Omnium, la voiture de 2030 sera hybride électrique-hydrogène

A travers plusieurs prises de paroles (BFM, La Croix), et plus récemment dans un article publié par l’Usine Nouvelle, avec le directeur de la division nouvelles énergies, Marc Perraudin, Plastic Omnium déroule sa vision à l’horizon 2030. Le groupe estime que c’est à cette date que le marché va décoller.

L’offre se décomposera de la façon suivante : du 100 % hydrogène pour les camions, bus et véhicules commerciaux « qui ont besoin de beaucoup d’autonomie », de l’hybride batterie/hydrogène pour les plus gros véhicules particuliers (SUV et berlines), et du 100 % batterie pour les véhicules urbains.

Marc Perraudin croit beaucoup à des véhicules fonctionnant d’ici dix ans à l’hydrogène pour couvrir de longues distances et sur des petites batteries pour des petits trajets. L’hybridation permettrait d’optimiser le rendement de la pile à combustible.

PO pense amortir d’abord les coûts sur la mobilité lourde, avant d’envisager l’arrivée vers 2027/2028 à bord des automobiles pour une plus grande diffusion.

Précisons que Plastic Omnium organise une conférence à distance sur le thème Hydrogen Revolution, le 25 novembre.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting