Première voiture H2 immatriculée en France : c’était il y a 10 ans

Le Pôle Véhicule du Futur inaugure ce mois-ci une nouvelle newsletter thématique sur l’hydrogène : H2 by PVF. Au lieu de faire une énième lettre d’info, le pôle de compétitivité a choisi une autre approche. Il a préféré une infographie toute simple avec trois chiffres. On apprend ainsi que le pôle soutient depuis 16 ans l’hydrogène et qu’il y a consacré 320 millions en cumulé pour financer des projets de recherche.

Et on peut lire aussi la mention BZ-102-BZ. Il s’agit en fait de la plaque de la toute première à hydrogène immatriculée en France. Il s’agit de la F-City H2, un véhicule électrique produit par FAM Automobiles et équipé d’une pile à combustible de Michelin en guise de prolongateur d’autonomie. L’historique du projet est rappelé sur cette page de l’Université de Franche-Comté. « Nous avons récupéré la plaque et elle est dans mon bureau », précise la responsable de la communication du PVF, Véronique Nardi.

Le hasard fait que la F-City H2 a fait son apparition il y a 10 ans. Elle a été présentée en novembre 2011 à Belfort. Initialement, elle devait être lancée en 2014 mais les conditions n’étaient pas réunies. Le pôle Véhicule du Futur a aussi contribué à un prototype de PSA combinant une pile et une batterie rechargeable (projet FiSyPAC) sur la base d’une Peugeot 307 CC. Il a aussi initié des expérimentations grandeur nature avec La Poste, dans le cadre du projet MobilHyTest qui portait à la fois sur des véhicules et les stations de remplissage (alimentées par de l’hydrogène produit localement et à partir d’énergies renouvelables).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting