Raven sélectionne des partenaires pour faire de l’hydrogène vert à partir de déchets

Raven SR annonce vouloir travailler avec Power Engineers et Stellar J pour développer son premier site de production d’hydrogène vert à partir de déchets. L’entreprise américaine a développé une technologie à base de vapeur et de CO2 qui permet de produire de l’hydrogène renouvelable à un coût comparable à celui de l’hydrogène gris. La solution, qui ne fait pas appel à la combustion et ne dégage pas d’émissions, permet à la fois de traiter le problème des déchets et celui du coût de l’hydrogène. Elle fonctionne également avec de la biomasse, des eaux usées, ou encore des déchets médicaux

Le site en question sera opérationnel à l’été 2022 dans la baie de San Francisco. L’objectif est de produire 10 tonnes par jour d’hydrogène vert à partir de 200 tonnes matières organiques. Le produit obtenu sera ensuite utilisé en tant que carburant pour le transport routier. Il pourra alimenter 200 camions par jour ou 1 250 voitures.

La baie de San Francisco accueillera aussi à terme deux hubs de production d’hydrogène vert à partir de déchets, dans le cadre d’un partenariat avec Hyzon Motors.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting