Renault sera 100 % électrique en 2030

A l’occasion d’un media day, le patron du groupe a annoncé que la marque au losange serait 100 % électrique en Europe à la fin de la décennie. Et l’hydrogène fera partie du mix.

Depuis le Technocentre de Renault, à Guyancourt, Luca de Meo a fait le point ce matin sur le redressement le plus rapide de l’histoire automobile récente. Alors que l’année 2022 va être marquée par le lancement de la Mégane e-Tech, le directeur général du groupe a annoncé que Renault serait une marque 100 % électrique en 2030 en Europe. La stratégie est ambitieuse et s’appuiera sur la stratégie mise en place au niveau de l’Alliance au niveau des batteries et des moteurs.

Mais l’hydrogène fera partie aussi de ce mix. Luca de Meo a rappelé l’existence de Hyvia (la coentreprise avec Plugpower) et a souligné que les produits arrivaient en mars ou avril. « Ce n’est pas une vision sur un powerpoint » a déclaré le dirigeant, qui a rappelé que Renault visait 30 % du marché sur les utilitaires. Il a aussi souligné que Hyvia allait proposer des véhicules, mais aussi des électrolyseurs pour aider au déploiement de l’infrastructure, avec un hydrogène vert (« ou rose » a plaisanté Luca de Meo).

Le Master H2 Châssis Cab est exposé à l’occasion de ce media day avec une station de remplissage.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting