Renault veut devenir encore plus vert en 2030 (et avec l’hydrogène)


D’ici à 2030, 9 véhicules sur 10 de la gamme Renault seront électrifiés, a déclaré Luca de Meo. Le directeur général de la marque Renault a fait cette annonce la semaine dernière lors d’un « Talk » en direct avec la presse. Cette électrification passe bien sûr par le mode 100 % batterie. A ce jour, la marque au losange revendique 400 000 véhicules vendus.

Mais, il y a aussi d’autres modes. Renault monte en puissance avec la technologie e-Tech, initiée dans la gamme lors du lancement de la Clio dernière génération. Il s’agit d’une architecture très modulable et qui permet d’augmenter la puissance de la batterie tout en conservant le même moteur thermique. « D’ailleurs nous pensons qu’en 2030, la technologie hybride sera le plus grand contributeur pour la baisse des émissions de CO2 », a indiqué Gilles Le Borgne, directeur du l’ingénierie du groupe.

La pile à combustible viendra compléter l’offre de véhicules électrifiés. La première flotte à hydrogène du groupe sera présentée début 2022, a-t-on appris lors de ce Talk. Le 18 avril, Luca di Meo avait été plus précis sur le sujet, en faisant référence dans le Journal du Dimanche au partenariat avec Plug Power qui permettra de fournir une offre « unique sur le marché » combinant « la fourniture de véhicules à hydrogène » et celle des « stations de recharge ».

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting