SeaBubbles en mode hydrogène à Cannes

Lors du Cannes Yachting Festival, la société a présenté en première mondiale son bateau volant à propulsion électro-hydrogène.

Comme nous l’avions annoncé, cet acteur atypique a révélé son nouveau modèle lors d’un salon spécialisé, du 6 au 11 septembre. D’une longueur de 8 mètres et d’une largeur de 3,5 mètres, les SeaBubbles à hydrogène peuvent accueillir jusqu’à 12 personnes selon la configuration. Ils intègrent des foils automatisés, dans l’esprit de ce qu’avait imaginé initialement le fondateur du concept, Alain Thébaut. Ces capsules qui volent au-dessus de l’eau s’inspirent des industries navale, automobile et aéronautique.

Sur un plan technique, les SeaBubbles intègrent une chaîne de traction hybride, avec une pile à combustible de 60 kW et un pack batterie (4 modules de 88 volts). Grâce à trois réservoirs d’hydrogène (stocké à 350 bars), contenant 3,2 kg chacu, l’autonomie est de deux heures trente. De quoi parcourir 50 milles marins (soit 90 km) à 18 nœuds. La recharge se fait seulement en 4 mn.

Fruit d’un travail de développement de deux ans, la SeaBubble à hydrogène vient compléter la SeaBubble de 4 à 5 places en version électrique
sur batteries. Misant sur le développement d’une filière hydrogène et d’écosystèmes locaux, la start-up va mettre en place une première ligne-pilote au printemps 2023. L’agenda prévoit également des phases de test en situation réelle.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting