Symbio espère démarrer son usine de piles à combustible en 2023


Coentreprise de Michelin et Faurecia, Symbio s’apprête à démarrer la construction de son usine de production de kit de piles à hydrogène à Saint-Fons, près de Lyon, en novembre. Dans une interview au Journal des Entreprises, Fabio Ferrari, son fondateur et président exécutif, explique que « l’enjeu est de bâtir une stratégie industrielle de surdimensionnement qui permet d’être tout de suite beaucoup plus compétitifs en termes de prix et de ne pas s’appuyer sur des subventions pour réaliser des ventes ».

« Aujourd’hui, nous pouvons produire moins de 50 000 unités par an, contre 200 000 visées à Saint-Fons », déclare-t-il. « Nous pensons qu’il nous faudra deux à trois ans pour prendre possession de l’usine de Saint-Fons et tablons sur un début d’exploitation en 2023. En attendant, nous avons mis en place des moyens de production et quelques bancs d’essais pour développer et produire de manière temporaire à Vénissieux », ajoute M. Ferrari.

L’entreprise souhaite à terme installer la R&D sur ce site de Saint-Fons.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting