Symbio évoque le Japon : pays-phare pour l’hydrogène

Dans une interview, publiée sur le site de la CCI France Japon, le PDG de Symbio revient sur l’édition 2019 de la Smart Energy Week qui s’est tenue à Tokyo du 27 février au 1er mars. Réagissant à la stratégie des constructeurs japonais, qui vont sortir des véhicules à batterie, Fabio Ferrari déclare que « l’avenir c’est le tout-électrique à partir d’énergies renouvelables ». Et pour lui, « batterie et hydrogène sont complémentaires ». Cette dernière solution « convient donc aux longs trajets, en camion par exemple et aux usages intensifs », souligne-t-il.

En lisant cet entretien, on apprend que « 50 à 70 kilos d’hydrogène servis par jour suffisent ainsi à assurer – la rentabilité – des stations standard ».

Fabio Ferrari évoque également le cas de la Chine, où « la mobilité hydrogène y bénéficie d’un fort soutien public ».

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting