Symbio va investir 1 milliard d’€ en France

La coentreprise de Faurecia et Michelin va investir un total d’1 milliard d’euros sur 7 ans en France dans le cadre de son projet HyMotive, supporté par France Relance dans le cadre du PIIEC hydrogène Hy2Tech.

Le financement du PIIEC va permettre d’amplifier la production, avec la mise en chantier de la giga factory de Saint-Fons, près de Lyon. Implantée dans la vallée de la chimie, cette usine baptisée SymphonHY va démarrer en 2023. Elle pourra produire 50 000 piles par an à partir de 2026. Ce vaisseau-amiral hébergera aussi le siège social du groupe, le centre de recherche, la Symbio H2 Academy, ainsi qu’un incubateur à start-ups. Un second site verra le jour en France d’ici 6 ans.

Par ailleurs, 4 mois après l’accord initial, Symbio annonce la création avec Schaeffler d’Innoplate, leur joint-venture (détenue à 50/50). Située à Haguenau, en Alsace, la coentreprise commencera la production de plaques bipolaires pour piles à combustible début 2024.

Symbio vise le passage à l’échelle avec des produits reposant sur une nouvelle technologie. L’objectif est de porter la capacité totale de production à 100 000 systèmes par an, en France, d’ici 2028.

« Nous sommes reconnaissants de la confiance accordée par nos actionnaires, la Commission Européenne et le Gouvernement Français à notre projet HyMotive », se félicite Philippe Rosier, le PDG de Symbio. Le projet permettra la création de 1 000 emplois et contribuera à la construction d’un écosystème hydrogène solide en Europe. La coentreprise de Faurecia* et Michelin réaffirme son ambition d’être un acteur mondial de premier rang dans la technologie des piles à combustible, et d’atteindre un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros avec une capacité de production de 200 000 systèmes en 2030.

*Pour sa part, Faurecia s’est vu attribuer 213 millions dans le cadre du projet Historhy Next pour ses réservoirs d’hydrogène.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting