Des taxis Hype à Lyon ?

Hype

La compagnie fondée par Mathieu Gardies veut étendre sa flotte de taxis à hydrogène dans une quinzaine de villes, en France et en Europe d’ici fin 2024. Lyon pourrait faire partie de la liste.

C’est en tout cas ce qu’affirme le site Vivre Villes, dans son édition qui couvre Lyon. L’article ne s’appuie pas sur des faits précis, ni sur des déclarations, mais relève que Hype a passé un accord avec deux partenaires qui sont originaires de la région Auvergne Rhône-Alpes, McPhy et HRS. Il faut toutefois noter que ces sociétés vont surtout aider la compagnie de taxis à étoffer son réseau de stations en Ile de France, dont le nombre va passer à 26 d’ici 2024 en prévision des JO de Paris.

Le fait est que Lyon a de bonnes raisons de pouvoir accueillir des taxis H2. L’ancienne capitale des Gaules accueille le siège de la région AURA, dont le Président Laurent Wauquiez est un fervent promoteur de l’hydrogène dans le cadre du projet ZEV. Il a d’ailleurs décidé le retrofit d’autocars Diesel pour les convertir à l’hydrogène. D’autre part, un bus à hydrogène circule dans la ville, sous les couleurs du SYTRAL. Il faut rappeler aussi que Lyon dispose au Quai des Energies d’une station multi-énergies renouvelables, exploitée par la société GNVERT et la Compagnie Nationale du Rhône.

On dénombre actuellement un millier de taxis et 200 VTC dans la ville.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting