Tests concluants aux Pays-Bas pour le train à hydrogène d’Alstom

Après l’Allemagne, la Hollande… Alstom a testé pendant dix jours le train Coradia iLint alimenté par une pile à hydrogène sur la ligne de 65 kilomètres située entre Groningen et Leeuwarden, dans le nord des Pays-Bas. Ces essais font suite à 18 mois de service voyageurs réussi en Allemagne sur la ligne Buxtehude–Bremervörde–Bremerhaven–Cuxhaven, pour laquelle 41 trains au total ont déjà été commandés.

Les Pays-Bas sont le deuxième pays d’Europe dans lequel le train à hydrogène s’avère être une solution alternative sans émissions pour les lignes non électrifiées. Le réseau ferroviaire hollandais compte près de 1 000 kilomètres de lignes de ce type sur lesquelles circulent actuellement chaque jour une centaine de trains diesel.

En octobre dernier, Alstom et la province de Groningen, l’opérateur local Arriva, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire hollandaise ProRail et l’entreprise Engie ont signé un accord de projet pilote pour tester le Coradia iLint H2. La société indépendante d’inspection de tests et de certification Dekra a été nommée responsable des essais. Ces derniers ont été réalisés de nuit et jusqu’à 140 km/h, sans voyageurs. À cet effet, une station-service mobile de remplissage a été installée par Engie pour recharger le train Coradia iLint avec de l’hydrogène « complètement propre et produit de manière durable » précise Alstom.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting