Texys : de la moto H2 à la mobilité légère

Dans le cadre de l’événement Futurmob, organisé à l’ISAT de Nevers, la société H2tronics (Texys Group) a présenté aujourd’hui son projet de moto à hydrogène. Baptisé H2K, il consiste à développer une moto de compétition zéro émission, avec une pile EKPO de 60 kW et alimentée par 1,5 kg d’hydrogène. D’un poids de 200 kg, et équipée d’un moteur électrique de 100 kW, cette moto GP a pour but de surpasser son équivalente en mode batterie (Moto E). Elle sera plus rapide au tour et aura une autonomie supérieure de 50 %.

Le projet est labellisé par le pôle Véhicule du Futur et soutenu par la région Bourgogne Franche-Comté, ainsi que par d’autres partenaires dont Bpifrance.

Au-delà de ce développement, qui fera l’objet d’une présentation courant 2022, le groupe Texys entend développer une solution hydrogène pour la mobilité légère. La PME cible les véhicules urbains à 2 et 4 roues, les applications marines légères, les véhicules récréatifs (buggies, motoneiges, jet-skis, …), ainsi que les drones et avions légers.

Spécialisé dans les capteurs, le groupe apportera également son expertise en matière de logiciels et d’électronique.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting