Hydrogénies 2023 : les inscriptions sont ouvertes

Le concours des Hydrogénies revient cette année, avec une remise des trophées de l’hydrogène qui aura lieu le 24 mai en salle plénière du Palais des congrès de Bordeaux, à l’occasion des 24ème Assises européennes de la transition énergétique (AETE).

Il s’agit de la quatrième édition de ce concours, organisé en partenariat avec les AETE et qui tend à devenir un rendez-vous incontournable. La vocation de ces trophées est de valoriser la force d’innovation et le dynamisme des acteurs de la filière. Ils reflètent « le dynamisme de l’écosystème hydrogène et de sa capacité à apporter des réponses pertinentes aux défis de la transition énergétique qui lui sont posés, comme ceux du maillage du territoire ou encore, de la production d’énergie verte au plus près des utilisateurs ».

Pour participer, c’est gratuit. Mais, il faut déposer un dossier avant le 10 avril 2023.

Neuf catégories de prix seront récompensées : Industrie bas-carbone ou renouvelable ; Stockage et de la valorisation des renouvelables ; Mobilité ferrée ou aéronautique ou maritime/fluviale ; Transport terrestre de marchandises ; Service de transport aux voyageurs, Sensibilisation, Éducation et formation ; Décarbonation de l’industrie (nouveau prix en 2023) ; Transition territoriale (attribué à un territoire pour son dynamisme dans la mise en œuvre de projets, de synergies entre acteurs locaux dans le domaine de l’hydrogène).

Un prix spécial sera par ailleurs décerné à la personnalité de l’année qui aura œuvré particulièrement en faveur de l’hydrogène.

Un même projet pourra être proposé au maximum dans deux catégories de prix différentes. Par ailleurs, les candidats pourront proposer plusieurs projets différents. Pour candidater, le projet doit impérativement être démarré (c’est à dire financé ou validée par la Commission européenne, l’État ou un investisseur public ou privé, ou lancé au 31 décembre 2022).

Voici le lien pour s’inscrire.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting