Une start-up californienne se lance dans l’avion à hydrogène

ZeroAvia veut lancer dès 2022 des avions de 10 à 20 places propulsés à l’hydrogène. Leur autonomie sera de l’ordre de 500 miles, avec des coûts d’exploitation réduits de moitié par rapport à des motorisations classiques. Basée dans la Silicon Valley, la start-up a été fondée par Val Miftakhov, un pilote d’avion et d’hélicoptère qui est également un entrepreneur. Il a fondé par exemple eMotorWerks, une société de recharge de véhicules électriques qui a été rachetée par l’énergéticien Enel.

Dans son équipe, ZeroAvia a des ingénieurs qui viennent d’horizons aussi divers que Tesla, BMW, NVIDIA, Zee Aero et Air Liquide. Sans oublier des anciens d’eMotorWerks. L’avion de développement est un Piper de classe M, qui a reçu une autorisation de la part de la FAA (Federal Aviation Administration).

Comme l’explique Val Miftakhov, « l’hydrogène produit avec des énergies renouvelables est la meilleure façon d’arriver au zéro émission dans le secteur de l’aviation ». Le fonds d’investissement SYSTEMIQ, qui soutient Zeroavia depuis le début, considère que c’est la meilleure alternative aux carburants d’origine fossile. Il a décidé d’investir encore pour accélérer la recherche et préparer l’expansion en Europe.

La compagnie vise non seulement le transport régional avec de petits avions, mais aussi les marchés de l’aérien liés à l’agriculture, le transport de marchandises et même les drones.

Il faut savoir qu’un tiers des émissions de CO2 aux Etats-Unis proviennent du secteur de l’aviation.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting