Une Toyota Corolla avec moteur hydrogène en compétition

L’annonce peut surprendre, mais le constructeur japonais a décidé d’engager une voiture de course avec un moteur à hydrogène, basée sur la Corolla Sport. Elle participera aux Séries Super Taikyu (une catégorie d’endurance basée sur des véhicules de série) au Japon, dans le cadre des 24 h de Fuji, lors du week-end du 21 au 23 mai. Cet engagement en S-Tai est l’occasion pour Toyota d’éprouver la technologie dans l’environnement très exigeant du sport automobile.

Le monde de la compétition explore la voie de l’hydrogène. Si la propulsion avec un moteur électrique et une pile à combustible est l’option privilégiée par les 24 h du Mans, une autre option est de faire appel à l’hydrogène comme carburant dans un moteur thermique.

Voir la vidéo.

Selon Toyota, c’est une autre façon d’arriver à la neutralité carbone. La voiture n’émet que très peu de CO2, sauf quand elle consomme de l’huile moteur. De plus, le constructeur estime que ce mode permet de conserver le plaisir de conduire, ainsi que le bruit et les vibrations. Le moteur nécessite cependant quelques aménagements au niveau de l’injection.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting