AAP Ademe : les efforts de la Touraine récompensés

Dans le cadre de la dernière clôture de l’appel à projets écosystèmes territoriaux de l’Ademe, le projet HyTouraine a été retenu tout comme 13 autres lauréats. C’est la consécration pour une communauté de communes, TVI, qui n’a jamais baissé les bras.

Ce projet est porté par un consortium de cinq acteurs locaux, tous coordonnés par le Syndicat intercommunal d’Energie d’Indre et Loire (SIEIL 37) et amorce localement une production d’hydrogène pour des usages industriels et de mobilité (alimentation de bennes à ordures ménagères). Il vise à déployer d’ici 2030 un écosystème hydrogène dans le département, notamment par l’installation d’infrastructures de recharge. L’aide de la part de l’ADEME s’établit à 3,4 millions d’euros.

En fait, HyTouraine est né de la mise en synergie de deux projets qui ont pour ambition de créer un écosystème hydrogène complet et innovant : « HySOPARC » initié par la communauté de communes Touraine Vallée de l’Indre et « Hyd’EM » et porté par le SIEIL.

Dans ce département, c’est vraiment Touraine Vallée de l’Indre qui a porté une vision. Et Hydrogen Today aimerait saluer le rôle d’un élu, Alain Esnault. C’est le maire de Sorigny, qui a été Président de TVI et reste aujourd’hui en qualité de Vice-Président le référent sur le dossier de l’hydrogène. Il n’a jamais renoncé, malgré le rejet de son dossier initial. A la base, il était question de développer une station sur la zone d’activités d’Isoparc, située sur la commune de Sorigny et aux portes de la Métropole. D’une capacité de 200 kg par jour, la station – qui va permettre au passage de tester des compresseurs de nouvelle génération* – sera opérationnelle cette année et sera d’ailleurs au passage la 1ère station de remplissage de ce type en Région Centre-Val de Loire.

Située en sortie de l’autoroute A10, sur un axe fréquenté, la station de Touraine Vallée de l’Indre pourra ainsi contribuer au maillage du réseau en France et en Europe. Elle sera également ouverte au public, afin de répondre aux besoins itinérants et à ceux des flottes captives, avec une double pression de 350 et 700 bars.

TVI est à ce jour la seule collectivité de France à avoir une benne à ordures ménagère roulant à l’hydrogène (acquise dans le cadre du programme européen Interreg NWE – projet HECTOR). Elle a aussi déployé une quinzaine de vélos à hydrogène Pragma (loués l’été pour faire du tourisme), qui bénéficient d’une station de recharge à Bréhémont. Et la communauté de communes s’est dotée d’une flotte de Kangoo H2. Pour en savoir plus, voici la page dédiée sur le site de Touraine Vallée de l’Indre.

Sans minimiser le rôle des partenaires et des parlementaires qui ont pu relayer le dossier, élargi et donc plus global, il est légitime de reconnaître le rôle éminent qu’a joué cette communauté de communes, et en particulier un homme qui a fait preuve d’une force de conviction. Il faut des pionniers pour avancer. Et Alain Esnault en est un.

*Dans le cadre du projet COSMHYC DEMO : COmbined Solution of Metal HYdride and mechanical Compressors. Coordonné par l’Eifer (Institut européen de recherche énergétique, centre commun à EDF et à l’Université technique de Karlsruhe en Allemagne), ce projet associe plusieurs partenaires, dont la start-up EIFHYTEC, MAHYTEC (groupe Hensoldt) côté français et le norvégien NEL.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde