Air Liquide remet en service la station de l’Alma au coeur de Paris

air liquide station alma
Air Liquide remet en service la station de l’Alma au coeur de Paris

À quelques mois des Jeux Olympiques de Paris, dont il est partenaire*, le groupe a procédé à la réouverture de sa station historique de l’Alma.

Première station à hydrogène à avoir été ouverte dans la capitale, en 2015 (au moment de la COP21 et de la naissance de Hype pour ses taxis à hydrogène), elle fait peau neuve. Elle arbore notamment les couleurs des JO.

Le groupe rappelle que la station a reçu une subvention du Clean Hydrogen Partnership dans le cadre du projet H2ME2.

« Paris 2024 représente une formidable opportunité d’accélérer le développement et l’adoption de l’hydrogène, solution clé pour réduire les émissions de CO₂, en particulier pour les transports intensifs. Située au cœur de la capitale, la station de la place de l’Alma incarne la vitrine d’un dispositif exceptionnel, qui laissera son empreinte en héritage », commente Armelle Levieux, membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide et Directrice de l’Innovation supervisant les activités Hydrogène.

La station pourra alimenter les Toyota Mirai, dont le nombre va dépasser le millier lors des Jeux.

*Supporteur Officiel dans la catégorie hydrogène de Paris 2024

Vous voulez en savoir plus sur Air Liquide et sa station de la place de l’Alma ? Alors nos derniers articles sur cet acteur devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Air Liquide ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2