L’Allemagne appelle à un pipeline d’hydrogène avec le Maroc

allemagne pipeline hydrogène maroc
L’Allemagne appelle à un pipeline d’hydrogène avec le Maroc

Dans un entretien à un journal allemand*, et repris par des agences de presse, le CEO de Thyssenkrupp appelle à la création d’un pipeline d’hydrogène en provenance d’Europe du Sud, et même au-delà.

Ainsi donc, Miguel Lopez réclame un approvisionnement en hydrogène supplémentaire. « Nous avons besoin de pipelines en provenance de l’Ouest, mais aussi du Sud de l’Europe. Autrement, il sera difficile de répondre aux besoins immenses d’hydrogène en Allemagne ». L’industriel prêche pour sa paroisse, étant donné que la production d’acier vert nécessite d’énormes quantités d’hydrogène pour la réduction directe de fer. La transformation est en cours sur le site de Duisbourg. Et Thyssenkrupp préfère utiliser de l’hydrogène vert plutôt que du gaz naturel.

M. Lopez a cité l’Europe et le Portugal qui, comme la France, sont impliqués dans le projet H2MED. Mais, il a cité également le Maroc. Une information qui a été reprise par la presse locale. Laquelle rappelle que le pays figure dans le top 6 des pays à fort potentiel dans la région MENA, selon un rapport du Forum économique mondial intitulé : Feuille de route pour l’hydrogène à faible teneur en carbone au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Toutefois, le groupe allemand cible également d’autres régions du monde. Outre la péninsule ibérique, il est ouvert à des partenariats avec la péninsule arabique et le sud des Etats-Unis.

Lors de la COP28, Thyssenkrupp avait exposé sa vision de la décarbonation de l’industrie. À noter que Miguel Lopez est également CEO en charge de la branche des technologies de décarbonation.

*Le Westdeutsche Allgemeine Zeitung” (WAZ)

Vous voulez en savoir plus sur l’Allemagne et le Maroc ? Alors nos articles sur ces pays devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à nos articles sur l’Allemagne ici et sur le Maroc .

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles