La Commission encourage l’avion zéro émission

La Commission de Bruxelles a lancé officiellement aujourd’hui l’Alliance pour une aviation à émissions nulles (électrique ou hydrogène) et appelle les membres de la communauté aéronautique à unir leurs forces.

Après l’Airbus des batteries et de l’hydrogène, serait-ce l’Airbus de l’avion à hydrogène ?

L’Alliance pour une aviation à émissions nulles vise à préparer l’écosystème de l’aviation à la mise en service d’aéronefs électriques ou fonctionnant à l’hydrogène. L’objectif est d’atteindre l’objectif de neutralité climatique de l’Europe à l’horizon 2050. Elle réunira des représentants des constructeurs d’aéronefs, des compagnies aériennes, des aéroports, des entreprises d’énergies et des fournisseurs de carburant, des agences de normalisation et de certification, ainsi que des groupes d’intérêt pour les passagers ou dans le domaine de l’environnement et des régulateurs.

Les membres se pencheront notamment sur des questions telles que les besoins en carburant et en infrastructures des aéronefs électriques ou fonctionnant à l’hydrogène dans les aéroports, la normalisation et la certification, ainsi que les conséquences pour les exploitants (compagnies aériennes) et la gestion du trafic aérien.

Plus de 44 000 appareils neufs devraient être mis sur le marché au cours des deux prochaines décennies. Le volume potentiel du marché des aéronefs à émissions nulles a été estimé à 26 000 d’ici à 2050, pour une valeur totale de 5 000 milliards d’euros.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting