L’administration Biden débloque 750 millions de dollars pour des projets liés à l’hydrogène

États-Unis 750 millions dollars projets hydrogène
L’administration Biden débloque 750 millions de dollars pour des projets liés à l’hydrogène

À quelques mois d’élections qui pourraient changer la donne, l’administration Biden-Harris annonce le soutien à 52 projets liés à l’hydrogène et répartis dans 24 Etats. Ils concernent à la fois l’électrolyse et les piles à combustible dans une logique de passage à l’échelle et de réduction de coûts.

L’annonce a été faite par le Département de l’Energie. On apprend ainsi que 52 nouveaux projets sont financés à travers la loi bipartisane sur les infrastructures. Ces 750 millions vont aider à développer l’hydrogène propre et pourraient se traduire aussi par 1 500 emplois. L’objectif est de produire aux Etats-Unis des piles à combustible pour l’équivalent de 14 GW (assez pour propulser 15 % des camions vendus chaque année, soit 50 000 véhicules) et 10 GW d’électrolyseurs par an (assez pour produire l’équivalent de 1,3 million de tonnes métriques par an d’hydrogène vert et alimenter par exemple 170 000 camions).

Le DOE rappelle que l’hydrogène propre ou très bas carbone (near zero) est l’un des piliers de la stratégie du Président Joe Biden pour lutter contre le changement climatique. L’ambition est de descendre à 1 dollar le kilo d’hydrogène.

Plus de la moitié des fonds dédiés à l’électrolyse

Dans le détail, la plus grosse part de l’enveloppe (316 millions) concerne l’électrolyse low-cost avec 8 projets. En complément, 81 millions sont consacrés aux composants de ces mêmes électrolyseurs avec 10 projets, et 72 millions pour des technologies avancées liées à l’électrolyse avec 18 projets. L’autre grand thème est celui de la pile à combustible avec d’une part 150 millions dédiés à la production à grande échelle et à bas coût avec 5 projets, et 82 millions pour le développement de la chaîne d’approvisionnement de ces mêmes piles avec un projet unique, en éliminant au passage les substances toxiques comme les PFAS. Enfin, un dernier projet de 50 millions concerne le recyclage afin de réduire l’empreinte carbone. ll va permettre de créer un consortium, associant le monde académique, les laboratoires nationaux et les industriels.

Au final, l’administration américaine finance presque la moitié de ces projets, qui représentent un budget de 1,6 milliard de dollars. Elle estime que ce soutien va favoriser le déploiement de la mobilité hydrogène, aider à décarboner l’industrie et soulager le réseau électrique en stockant par exemple l’électricité issue d’énergies renouvelables.

Vous voulez en savoir plus sur les dernières actualités hydrogène de l’administration Biden-Harris ? Alors nos derniers articles sur les États-Unis devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur les États-Unis ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène