BMW lance l’iX5 Hydrogen en petite série

BMW lance l'iX5 Hydrogen en petite série
BMW lance l’iX5 Hydrogen en petite série

BMW a présenté officiellement son iX5 Hydrogen, qui sera lancé cette année en petite série. 100 exemplaires feront l’objet de démonstrations à l’international.

Pour ce lever de rideau, la firme bavaroise avait choisi la ville d’Anvers en Belgique. Ce n’est pas un hasard, car les ports d’Anvers et de Bruges sont appelés à devenir une plaque tournante pour l’hydrogène en Europe, avec notamment le projet d’usine de PlugPower. Le fait est que la marque allemande est de retour dans ce type d’énergie, 20 ans après l’avoir testé dans un moteur à combustion. Cette fois, c’est avec une pile à combustible d’origine Toyota (de 125 kW) que BMW équipe l’iX5. Elle est associée avec un moteur électrique de 295 kW (401 ch) et un réservoir de 6 kg d’hydrogène.

Revendiquant 500 km d’autonomie, le SUV refait le plein en seulement quelques minutes. Ce premier véhicule a fait l’objet d’un développement pendant 4 ans et sera produit à Munich.

Pour BMW, l’hydrogène est complémentaire de la batterie. Le groupe a vendu 215 000 véhicules électriques l’an dernier. La part des VE, qui a été de 9 % en 2022, sera de 15 % cette année et dépassera les 50 % en 2030.

Avant d’aller plus loin, le constructeur allemand attend la mise en place d’une infrastructure de recharge. Il encourage tous les projets développant la filière hydrogène, en Allemagne comme en Europe.

Vous voulez en savoir plus sur BMW ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur BMW ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

MasterClass H2 Toulouse