BSR HyAirport : un projet pour préparer l’avion à hydrogène en mer Baltique

BSR Hyairport
BSR HyAirport : un projet pour préparer l’avion à hydrogène en mer Baltique

Ce projet européen, qui va se poursuivre jusqu’en octobre 2026, a officiellement démarré. Il réunit 16 partenaires dont des aéroports, dans un arc qui va de Dublin à Helsinki.

BSR Hyairport est un programme de type Interreg, soutenu par l’Europe pour un montant de 3,8 millions d’euros, et concerne la région de la mer Baltique. Et il est coordonné par l‘aéroport de Hambourg*, qui vient de donner le coup d’envoi. Le projet vise à préparer l’arrivée de l’hydrogène gazeux comme carburant alternatif sur des vols de courte distance et avec des appareils pouvant transporter jusqu’à 80 passagers. Une configuration bien adaptée au trafic régional de la mer Baltique.

Usages et approvisionnement de l’hydrogène dans les aéroports

Les partenaires** du projet vont tester et évaluer cette technologie. Simultanément, ils se prépareront à relever des défis tels que le stockage, la manipulation et la fourniture d’hydrogène vert. Ils aborderont également le cadre juridique et la chaîne d’approvisionnement (production, transport et ravitaillement des avions). Un groupe de travail étudiera aussi d’autres utilisations de l’hydrogène dans les aéroports, pour les services d’assistance en escale par exemple.

« Le projet BSR HyAirport constitue pour nous une étape importante sur la voie de la transition énergétique du secteur aéronautique », explique Jan Eike Blohme-Hardegen, chef du service environnemental de l’aéroport de Hambourg. « De nombreuses questions restent encore sans réponse avant l’utilisation régulière de l’hydrogène. Nous sommes heureux de le faire en étroite collaboration avec des partenaires tout aussi déterminés que nous à trouver des réponses. »

*qui vise à atteindre la neutralité carbone dans ses opérations au sol d’ici 2035.

**Parmi eux des aéroports (Hambourg, Sylt et Lübeck en Allemagne, Poznan en Pologne, Tallin en Estonie, Riga en Lettonie, la compagnie nationale des aéroports de Lituanie, Finavia en Finlande, Stockholm-Arlanda et Vaxjo Smaland en Suède), la compagnie aérienne allemande Sylt Air, l’association lettonienne de l’hydrogène, l’Université de sciences et de technologies de Lettonie, le fabricant de piles suédois PowerCell et la compagnie Lettonienne Gulf Stream oil.

Vous voulez en savoir plus sur les derniers projets européens en matière d’hydrogène ? Alors nos 2 derniers articles sur le sujet devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute