Ballard annonce un projet avec Adani

Le fournisseur de piles va développer un camion à hydrogène pour la logistique minière et le transport avec une filiale d’Adani. Ce sera d’ailleurs une première en Asie.

Le projet sera piloté en Inde par AEL (Adani Enterprises Limited), une société axée à la fois sur les opérations minières et la construction d’infrastructures de ravitaillement en hydrogène. Ballard va intégrer sa pile à combustible FCmove de 120 kW, en association avec Ashok Leyland , l’un des plus grands fabricants de véhicules industriels et d’autobus au monde. Prévu pour cette année, le camion minier à hydrogène pèsera 55 tonnes et disposera d’une autonomie de 200 km, grâce à ses trois réservoirs d’hydrogène.

Le groupe Adani s’implique plus que jamais dans l’hydrogène vert. Il avait déjà annoncé son intention d’investir plus de 50 milliards de dollars au cours des dix prochaines années, avec une capacité allant jusqu’à 3 millions de tonnes par an.

Pour Vinay Prakash, directeur d’Adani Enterprises Limited, ce projet « prépare l’avènement de la technologie de l’hydrogène pour le secteur minier et logistique dans le pays », mais il « permettra également d’autres entreprises à opter pour des solutions durables à long terme pour la transition des flottes dans les ports, les aéroports et dans leurs opérations industrielles ».

Ballard se félicite de ce projet, qui intervient un an après avoir conclu un protocole d’accord avec Adani. Les deux parties s’étaient engagées à explorer les opportunités pour l’utilisation de piles à combustible en Inde dans la mobilité et l’industrie.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer