CMB.TECH inaugure la première station à hydrogène de Namibie avec le roi de Belgique

CMB.TECH station hydrogène Namibie Belgique
CMB.TECH inaugure la première station à hydrogène de Namibie avec le roi de Belgique

Le roi Philippe a inauguré, en présence du président namibien Nangolo Mbumba, la première station à hydrogène vert de Namibie. Celle-ci a été construite par le groupe belge, basé à Anvers. Les deux pays vont coopérer aussi sur un futur bateau qui sera le premier du genre en Afrique.

L’événement s’est déroulé chez Cleanergy Solutions Namibia, une joint venture entre CMB.TECH et le groupe Ohlthaver & List (O&L). Sur son site de Walvis Bay, en Namibie, elle a accueilli le roi des Belges et le Président Namibien. Les deux hommes ont d’ailleurs procédé au premier plein d’un camion à bi-carburation qui avait été transporté par ferry depuis le plat pays. La station, qui sera pleinement opérationnelle au dernier trimestre, servira à faire le plein de camions, mais aussi de véhicules portuaires, de locomotives et de petits bateaux.

Une usine d’hydrogène vert

Le site comprend également une usine de production d’hydrogène vert, obtenu à partir d’énergie solaire. L’usine de production d’hydrogène est la première phase d’un plan quinquennal avec plusieurs projets à différents endroits, notamment le soutage d’ammoniac, les pipelines et la production à grande échelle d’hydrogène et d’ammoniac. Comme nous avons déjà pu l’écrire, la Namibie a des ambitions fortes dans l’hydrogène et entend jouer un rôle majeur en Afrique.

« Les industries difficiles à décarboner, comme les industries maritimes, les ports et les mines, ne peuvent pas passer à l’électricité ou aux batteries. Au lieu d’électrons, ils ont besoin de molécules », explique Alexander Saverys, le PDG de CMB. TECH. Et de poursuivre : « De plus, le port de Walvis Bay occupera également une position unique en Afrique : notre projet lui permettra de proposer des chaînes logistiques bas carbone à ses clients. Cela ouvrira la voie à l’attraction de flux logistiques et d’investisseurs supplémentaires ».

Un premier navire à hydrogène en Afrique

De plus, Cleanergy, en collaboration avec CMB.TECH, ainsi qu’avec les ports d’Anvers-Bruges et de Namport (Namibie), lancera le premier navire à hydrogène en Afrique. S’appuyant sur la collaboration fructueuse entre CMB.TECH et le port d’Anvers, qui ont lancé l’Hydrotug et la première station multimodale de ravitaillement en hydrogène au monde, l’accent est désormais mis sur le développement d’un navire utilitaire portuaire multifonctionnel (MPHUV), propulsé par des moteurs à bicarburation pouvant fonctionner à l’hydrogène.

Lire le communiqué.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde