Des premiers clients pour l’Autoroute Hydrogène Alpine

autoroute alpine hydrogène
Des premiers clients pour l’Autoroute hydrogène Alpine

Initié par plusieurs *partenaires, le projet d’Autoroute Hydrogène Alpine a franchi une nouvelle étape avec l’adhésion des premiers transporteurs et clients finaux de services de transport. Dans la foulée, 10 camions vont pouvoir prendre la route.

En tout, 7 sociétés ont donné leur accord de principe sur le projet. Il s’agit de Michelin, SATM (filiale transport et logistique du groupe cimentier Vicat), Jaquemmoz, Codognotto, PUM, Citaix Charles André, et le groupe Jacky Perrenot. Elles ont fait le choix de s’équiper de poids-lourds fonctionnant à l’hydrogène qu’elles utiliseront sur les axes reliant les villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes jusqu’au nord de l’Italie vers Turin. Ce sont ainsi 4 000 tonnes de CO2 qui seront économisées.

En échange, elles vont bénéficier d’une subvention** pour l’acquisition de leurs véhicules. L’adhésion garantit aussi la stabilité tarifaire de l’hydrogène au kg jusqu’en 2032, ainsi que l’accès à des tarifs réduits de péage sur les autoroutes, dans l’esprit de la nouvelle directive européenne Eurovignette.

Un écosystème vertueux

Le communiqué précise que Michelin va utiliser deux camions pour les flux internes entre son site de Clermont-Ferrand et les usines italienne de Turin et de Cuneo. Engagé dans la transition énergétique, le groupe Perrenot prévoit pour sa partie de prendre 4 camions. En prévision de ces clients, il faudra aménager une future station hydrogène dans la Vallée de la Maurienne, dans les Alpes.

Ce projet d’Autoroute Hydrogène Alpine est une opportunité unique pour la région Auvergne-Rhône-Alpes qui a pour ambition de se positionner comme un leader européen dans le domaine de l’hydrogène renouvelable pour la mobilité. Il s’agit également d’un levier de compétitivité et d’attractivité pour les acteurs du transport routier de marchandises.

*HYmpulsion, AREA-APRR, SFTRF, et le Syndicat du Pays de la Maurienne.

**Ce projet est conditionné à une réponse positive de l’Ademe sur les AAP écosystèmes en cours

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2