Le groupe GCK lève 15 millions d’euros

Le spécialiste du rétrofit de véhicules lourds vient de procéder à sa première levée de fonds de 15 millions d’euros, portant ses fonds propres à 25 millions d’euros.

Cette opération intervient alors que le groupe GCK enregistre 500 commandes, précommandes ou marques d’intentions pour des véhicules à rétrofiter (que ce soit de l’électrique ou de l’hydrogène). C’est notamment le cas de l’Alpe d’Huez pour la conversion de ses dameuses ; du transporteur Ginhoux avec les autocars longue distance ; de la Compagnie des bateaux du Lac d’Annecy pour les premiers bateaux électriques ou encore de plusieurs collectivités locales et territoriales, comme la Région Auvergne Rhône-Alpes, où le groupe GCK est basé.

La levée de fonds va ainsi permettre d’intensifier la production en série de véhicules lourds (bus, autocars, utilitaires, camions, bateaux…) tout en poursuivant d’autres projets, comme le GCK e-Blast H2, premier véhicule de compétition 100% hydrogène et qui sera piloté par Philippe Croizon lors du Dakar 2024.

Par ailleurs, cette levée de fonds soutient les opérations de croissance externe du groupe GCK, avec en premier lieu la reprise de la société Solution F, basée dans la Région Sud, qui date de juillet. Celle-ci permettra de développer et produire des moteurs nouvelle génération, électriques et à combustion hydrogène, ce qui constituera une avancée considérable dans la course au véhicule propre.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting