Haffner Energy prépare son entrée en bourse

La PME de la Marne, qui propose de produire massivement de l’hydrogène à partir de biomasse, annonce son arrivée programmée sur Euronext Growth à Paris

C’est une première étape symbolique. Haffner Energy annonce l’approbation de son document d’enregistrement par l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le numéro I.22-002 en date du 13 janvier dans le cadre de son projet d’introduction en bourse
sur Euronext Growth à Paris.

La société a développé le procédé Hynoca (HYdrogen NO CArbon) : une technologie disruptive de production d’hydrogène compétitif avec une empreinte carbone négative, via la séquestration de 12 kg net de CO2 par kg produit. Celle-ci repose sur la thermolyse et le vaporeformage de biomasse durable inexploitée ​.

Alors que la question se pose de la disponibilité en quantité suffisante d’énergie primaire renouvelable et d’électrolyseurs, Haffner Energy propose à ses clients, acteurs de la mobilité et industriels, de produire de l’hydrogène vert de façon autonome et décentralisée. La société vise des revenus visés de plus de 30 M€ pour l’exercice 2022/2023 et de 250 M€ en 2025/2026. « Nous prévoyons à cet égard d’accélérer nos investissements afin de rapidement mettre en place des capacités de production industrielle importantes de notre module standardisé Hynoca, facilement déployable partout dans le monde grâce à son format en conteneurs de 40 pieds », explique le co-fondateur et PDG, Philippe Haffner.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting