Les régions en force à Hyvolution

Alors que le salon de référence de la filière hydrogène ouvre ses portes aujourd’hui, plusieurs régions seront au rendez-vous avec des exposants et annoncent aussi des événements.

Par exemple, la région Occitanie présentera le plan dédié à l’hydrogène et les projets innovants portés par le territoire pour décarboner les transports et créer une filière industrielle : HyPort, Hyd’Occ, Corridor H2, HydroMer, …Il sera question aussi du projet Val d’Hygo visant à produire 5 MW d’hydrogène renouvelable par électrolyse à Bessières (Haute-Garonne)

Une douzaine d’entreprises seront présentes sur le stand des Pays de la Loire à Hyvolution. La région a prévu de communiquer sur son Appel à manifestation d’intérêt (AMI) « pour la production massive d’hydrogène » sur le Grand port de Nantes Saint-Nazaire, à Montoir-de-Bretagne. Le Grand port travaille à devenir une zone de stockage et de transit pour le carbone émis par des industriels (raffinerie, cimenteries…). Un carbone qui, combiné avec de l’hydrogène, peut servir à créer des carburants de synthèse, comme le e-Kerozène ou e-Méthanol. L’accent sera mis sur Lhyfe (qui a ouvert la première usine d’hydrogène à base de vent et d’eau de mer en Loire-Atlantique), mais aussi Manitou (qui a développé le premier chariot élévateur en France fonctionnant à l’hydrogène).

Bien entendu, la région AURA sera présente en force. Pas moins de 50 entreprises régionales exposent au salon, dont Atawey, HRS, GCK ou encore Ad-Venta. Le territoire amplifie ses efforts dans le cadre du projet ZEV, avec la volonté de déployer des stations pour la mobilité lourde.

La région Bourgogne Franche-Comté sera aussi au rendez-vous d’Hyvolution, via le pôle Véhicule du Futur qui à travers ses deux clubs hydrogène (l’un pour la région BFC, l’autre pour le Grand Est), va accueillir des entreprises comme Eifhytec, Fives, H2 Motronics ou encore Mincatec Energy.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2