L’aéroport de Lyon Saint-Ex prépare l’arrivée de l’hydrogène

Après un accord similaire passé avec ADP (Aéroports de Paris), Airbus et Air Liquide annoncent un partenariat avec VINCI Airports. Ces trois acteurs majeurs vont collaborer en vue de constituer le réseau nécessaire à l’accueil du futur avion à hydrogène. L’aéroport pilote de Lyon-Saint Exupéry accueillera les premières installations dès 2023.

La mise en œuvre de ce projet comprend plusieurs étapes.

A partir de 2023, il y aura le déploiement d’une station de distribution d’hydrogène gazeux à l’aéroport de Lyon. Cette station permettra d’alimenter à la fois les véhicules terrestres (bus de piste, camions, engins de manutention…) de l’aéroport et ceux de ses partenaires, mais également les poids lourds qui circulent aux abords.

Entre 2023 et 2030, il y aura déploiement des infrastructures d’hydrogène liquide qui permettront le chargement d’hydrogène dans les réservoirs des futurs aéronefs.

Au-delà de 2030, ce sera alors le déploiement d’une infrastructure hydrogène allant de la production à la distribution massive d’hydrogène liquide dans l’aéroport.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting