JOURNEEhydrogène

La semaine dernière, l’association Berhy* et Châteauroux Métropole ont organisé la Journée hydrogène pour encourager le développement de cette nouvelle forme d’énergie.

Selon Guy Riolet, maire de Saint-Pierre-de-Jards et président de l’association Berhy : « Nous ne sommes pas la seule association en France et dans le monde, mais nous avons la conviction que l’hydrogène est un élément essentiel et même fondamental dans la transition énergétique. »

Il se trouve justement que l’association propose un programme hydrogène porté par la Communauté d’Agglomération de Châteauroux Métropole et soutenu par le Conseil Départemental. Celui-ci comporte deux phases.

La première est de faire rouler une une flotte de véhicules à prolongateur d’autonomie sur les parcs d’activités de La Malterie et de La Martinerie (Nord et au Nord-Est de Châteauroux), avec le concours d’une quarantaine de partenaires (entreprises privées, collectivités, administrations et entreprises nationales). Une station de distribution d’hydrogène sera aménagée entre ces parcs. Le véhicule retenu est le Kangoo H2 avec une pile à combustible fournie par SymbioFCell, qui était en démonstration à Châteauroux.

La seconde phase est de produire de l’hydrogène vert, à partir de la centrale solaire de Chaillac. A terme, l’extension de 4,4 à 18 MWc (MégaWatts Crête) de cette centrale permettra l’implantation d’une importante unité de production d’hydrogène. Il sera ainsi possible d’installer une station service sur l’autoroute A20 toute proche et d’injecter de l’hydrogène vert dans le réseau de distribution de gaz naturel (proximité du centre de pompage de Roussines), de façon à alimenter une PAC stationnaire.

A noter que l’entreprise Ullit, basée à Diors, était présente pour cette journée hydrogène. Elle est spécialisée dans les réservoirs composites et leader mondial dans les réservoirs à hydrogène à 350 bars. Elle a déjà obtenu une homologation de la part de ses réservoirs, suite aux tests menés avec le Sdis 44 et le ministère de l’Intérieur. Ils peuvent résister à une température de 800 degrés, aux tirs à balles et à l’explosif Semtex.

 

(Sources : NR, AFHYPAC)

*Berhy comme Biomasse, Eole, Rê (dieu du soleil), hydrogène