IMG_1548

Aujourd’hui et demain, Grenoble accueille les journées de l’hydrogène. Ce matin, lors des discours officiels, il a été rappelé que 80 % de la filière se trouvait dans la région Rhône-Alpes-Auvergne, en particulier en Isère, et plus spécifiquement dans la métropole. C’est sur ce territoire qu’a été déployé le projet Hyway, qui est le plus gros déploiement de véhicules utilitaires à hydrogène.

A l’échelon de la métropole, du département et de la région, toute la filière de l’hydrogène est représentée, de la start up aux grands groupes (Air Liquide, Michelin), en passant par les PME, les pôles de compétitivité (dont Tenerrdis)  et les labos (dont le CEA). A ce propos, il a été rappelé que la région était la deuxième de France, avec 8 universités, 30 grandes écoles, 30 000 chercheurs et 350 labos.

L’hydrogène est clairement soutenu par les représentants des collectivités.

L’édition 2016 démarre donc sous de bons auspices, d’autant que les pouvoirs publics ont témoigné de leur intérêt pour l’hydrogène, avec un appel à projets sur les territoires, un rapport sur la filière hydrogène, l’intégration de ce vecteur d’énergie dans la Nouvelle France Industrielle et la loi sur la transition énergétique. Mais, le président de l’AFHYPAC plaide aujourd’hui pour des financements spécifiques.